• QUE VISITER

     


     

    Pour plus d'infos dans la ville :

      OFFICE DU TOURISME DE BEZIERS
      29 Avenue St-Saëns
      34500 BEZIERS
      +33 (0) 4 67 76 84 00
      www.beziers-tourisme.fr

       

       


      La Cathédrale St-Nazaire : Située sur les hauteurs de la ville, elle occupe un site des plus pittoresques, visible de loin lorsqu'on arrive à Béziers par la route de Narbonne. Exemple remarquable du gothique « méridional » du XIVe siècle, voûtes s'élevant à plus de 30m, exceptionnel travail de ferronnerie des grilles de protection extérieures des vitraux (XIVe); maître autel imposant surmonté d'une gloire et magnifique buffet d'orgues (XVIIe et XVIIIe siècles). Cloître attenant et charmant jardin des évêques surplombant le faubourg. À voir aussi de nombreuses façades des XVIe au XVIIIe siècles et hôtels particuliers dans le centre historique.

                  Ouvert : Juillet - Août : De 9H30 à 18H00

                  Septembre à Juin : De 9H30 à 12H00 et De 14H30 à 17H00

                  Cloître ouvert la journée

     

       

      Le Plateau des poètes : Ce vaste parc à l'anglaise contient de nombreuses statues de poètes et la monumentale "statue-cascade" du Titan par Injalbert, il relie la gare aux allées Paul Riquet où se trouve sa grande statue en bronze du génial créateur du canal du Midi

     

      Les arènes : Béziers compte deux arènes : l'une datant de l'époque Romaine, dont les structures et soubassements sont réhabilitées après de longs travaux, située dans le quartier Saint-Jacques et l'autre construite à la fin du XIXe siècle sur le modèle des arènes espagnoles. Des artistes de passage dans la ville y produisent des concerts et des corridas sont organisées pendant les festivités de la Féria d'août.

       


      Le Pont Vieux sur l'Orb

       


       


    votre commentaire
  • BEZIERS


    En occitan ( Besièrs), située dans la plaine héraultaise, dominant l'Orb et le Canal du Midi dans un site pittoresque. Sa superficie est de 95,48 Km2 pour une population de 74028 habitants. Ses habitants sont les Biterrois et les Biterroises.

    Béziers est située à 20 km de la Mer Méditerranée et à 50 Km des montagnes moyennement élevées du Haut Languedoc telles que le massif abrupt du Caroux (1090 mètres d'altitude) l'Espinouse (1124 m) et les monts de Lacaune dans le Tarn (1267 m).


    Histoire

    Béziers est une très vieille ville : 2700 ans d'histoire, qui commence avec l'installation d'une tribu sur les berges de l'Orb à l'Ere Néolithique, sur le site actuel du Bosquet.

    Lors de L'Antiquité les Romains chassent les Celtibères dès le Ier siècle av. J.-C. pour s'y installer et y créer une colonie, la Civitas urbs baeterrensis ! Située à quelques kilomètres de la mer sur l'Orb, traversée par la Via Domitia qui relie l'Italie à l'Espagne, Baeterrae, nom antique de Béziers, prospère jusqu'au IIIe siècle av. J.-C. où l'insécurité ambiante amène la cité à construire des murailles.

    Les invasions barbares touchent de plein fouet Béziers, au centre d'une Narbonnaise très disputée : d'abord aux mains des Wisigoths au VIe siècle, elle est bientôt conquise par les musulmans au début du VIIIe siècle, puis par les Francs, menés par Charles Martel la ruinent en 737. Siège d'un évêché puis bientôt, grâce à Charlemagne, d'un comté, Béziers continue à se fortifier, notamment au début du XIIe siècle, au moment de la grande guerre méridionale entre la maison d'Aragon et la maison de Toulouse, et son enceinte, englobant les bourgs de Capnau, Saint-Aphrodise et Saint-Jacques, prend sa forme définitive.

    Elle sert de base arrière pendant toutes les guerres de l'époque moderne : surtout contre les Habsbourg. Elle n’est réellement en danger qu'en 1710 quand les Britanniques, au cours de la guerre de succession d'Espagne (1701-1714), débarquent à Sète et poussent jusqu'à quelques kilomètres de Béziers avant d'être repoussés par le duc de Roquelaure. Béziers est par ailleurs au cœur de la révolte de Montmorency en 1632 : c'est là que se retrouvent Gaston d'Orléans et le gouverneur de la province au début de la rébellion, c'est là aussi que le roi, par l'édit de Béziers, en octobre 1632, supprime les privilèges de la province, rétablis en 1649.

    Au cours du XVIIIe siècle, Béziers prospère, notamment grâce à la culture de la vigne qui lui permet d'être un important centre de négoce d'alcool. Au moment de la Révolution, la ville ne prend pas part au mouvement des fédéralistes.

    En 1851, Béziers est une des seules villes à se révolter contre le coup d'état du prince-président Napoléon Bonaparte.

    À la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, Béziers connaît son âge d'or, compromis par la crise de mévente du vin qui survient au début du XXe siècle. De nombreux châteaux sont construits par les vignerons dans les environs, témoins d'une grande prospérité révolue.

    Le 5 juillet 1944, la ville est bombardée puis libéré par la 1ère Compagnie Division Française Libre.

    Après la 2ème Guerre mondiale sonne l'heure du déclin pour Béziers. D'abord la chute des prix du vin, puis la crise des industries classiques.

    Pour autant, Béziers a bénéficié depuis les années 1960 de l'essor touristique.



    1 commentaire
  • L'A.S.B.H

     

     

    Et comment ne pas parler du rugby et de l'ASBH lorsque l'on évoque Béziers...

    Fondé en 1911 par Louis Viennet et Jules Cadenat, suite à la fusion du Sporting Club Biterrois et du Midi Athletic Club.

    La ville de Béziers fut pendant de nombreuses années la capitale française du rugby. L'Association Sportive de Béziers Hérault remporta 11 titres de champion de France entre 1961 et 1984 et joua 15 finales.

    Béziers détient aussi 4 Challenge du Manoir (1964, 1972, 1975 et 1977) et une Coupe de France (1986).

    Le Club évolue actuellement en Fédéral 1.

    Le Stade à domicile est le Stade de la Méditerranée qui contient 18555 places.

    Yannick Nyanga (Stade Toulousain) ou Dimitri Szarzewski (Stade Français) sont issus du centre de formation de l'ASBH.

     

    Palmares

     

    Bouclier de Brennus (Championnat de France) : 1961 – 1971 – 1972 – 1974 – 1975 – 1977 - 1978 – 1980 – 1981 – 1983 et 1984.

    Finaliste : 1960 – 1962 – 1964 – 1976

     

    Challenge Yves du Manoir : 1964 – 1972 – 1975 – 1977

    Finaliste : 1961 – 1973 – 1978 – 1980 – 1981

     

    Coupe de France : 1986

    Finaliste : 1950

     

    Champion de France Elite 2/Pro D2 : 2000

     

      Vainqueur du 1er Trophée Européen, la Coupe d'Europe des Clubs Champions (F.I.R.A.) : 19XX

       

      Vainqueur du 1er tournoi international «  Trophée International Jules Cadenat » de clubs: 19XX

       

      Challenge National Jules Cadenat : 1967 – 1969 – 1970 – 1971 – 1973 – 1974 – 1975 – 1977 et 1978

      Finaliste : 1968

     

    Bouclier d'automne : 1970 – 1971 – 11974 – 1976 et 1977

    Finaliste : 1972 – 1975 et 1981

     

    Challenge Béguère : 1964

    Finaliste : 1962

     

    Challenge Armand Vaquerin : 1994 – 1995 – 1996 – 1998 – 2000 – 2001 et 204

     

      Challenge du Club Complet (Bouclier de Brennus pour les séniors + doublé Championnat et Challenge Yves du manoir pour les cadets) : 1971 – 1973 – 1977 – 1979 et 1981.

      Trophée rugby Panache Pernod (meilleur jeu développé et meilleur marqueur d'essais du championnat de France) : 1971 – 1972 – 1973 – 1974 – 1975 et 1976.

     

    L'ASBH en Bref



    Siège Social :

    Rond Point Pierre Lacans

    BP 23

    34501 BEZIERS Cedex

    Président : Joseph FRANCIS (Depuis 2008)

    Entraîneur : Jean-François BELTRAN (Depuis janvier 2009)

    Couleur :

    Domicile : Grenat et Bleu marine

    Extèrieur : Rouge et Bleu marine



    Equipe 2009 / 2010 :

    Avants :

    Piliers : Paul Laussucq – Kenneth McKenzie – Jean-François Pedesseau – Franck Villaz - Lukas Villaz.

    Talonneurs : Nicolas Catanzano - Sylvain Pages

    Deuxièmes ligne : Philippe Martin – Christian Petre – Nicolas Etienne - Jordy Revaillier.

    Troisièmes ligne : Sébastien Abdelkader -  Vincent Barrière – Vincent Barrière – Michel Dieudé – Damien Gateau – François Ramoneda – Quentin Schmit.

     

    Arrières :

    Demis de mêlée : Terry Bouhraoua – Anthony Tesquet.

    Demis d'ouverture : Jean-Baptiste Dambielle - Lasha Malaquradze.

    Centres : Olivier Benassis – Olivier Gargallo – Arnaud Bousquet - Mathias Erhart.

    Ailiers : Matthieu Amoros -  Pierre-Olivier Julien – Maxime Lequeux - Nicolas Pardo.

    Arrières : Jonathan Bousquet – Mathias Vidal.


    votre commentaire