• Béziers - Ville et Histoire

    BEZIERS


    En occitan ( Besièrs), située dans la plaine héraultaise, dominant l'Orb et le Canal du Midi dans un site pittoresque. Sa superficie est de 95,48 Km2 pour une population de 74028 habitants. Ses habitants sont les Biterrois et les Biterroises.

    Béziers est située à 20 km de la Mer Méditerranée et à 50 Km des montagnes moyennement élevées du Haut Languedoc telles que le massif abrupt du Caroux (1090 mètres d'altitude) l'Espinouse (1124 m) et les monts de Lacaune dans le Tarn (1267 m).


    Histoire

    Béziers est une très vieille ville : 2700 ans d'histoire, qui commence avec l'installation d'une tribu sur les berges de l'Orb à l'Ere Néolithique, sur le site actuel du Bosquet.

    Lors de L'Antiquité les Romains chassent les Celtibères dès le Ier siècle av. J.-C. pour s'y installer et y créer une colonie, la Civitas urbs baeterrensis ! Située à quelques kilomètres de la mer sur l'Orb, traversée par la Via Domitia qui relie l'Italie à l'Espagne, Baeterrae, nom antique de Béziers, prospère jusqu'au IIIe siècle av. J.-C. où l'insécurité ambiante amène la cité à construire des murailles.

    Les invasions barbares touchent de plein fouet Béziers, au centre d'une Narbonnaise très disputée : d'abord aux mains des Wisigoths au VIe siècle, elle est bientôt conquise par les musulmans au début du VIIIe siècle, puis par les Francs, menés par Charles Martel la ruinent en 737. Siège d'un évêché puis bientôt, grâce à Charlemagne, d'un comté, Béziers continue à se fortifier, notamment au début du XIIe siècle, au moment de la grande guerre méridionale entre la maison d'Aragon et la maison de Toulouse, et son enceinte, englobant les bourgs de Capnau, Saint-Aphrodise et Saint-Jacques, prend sa forme définitive.

    Elle sert de base arrière pendant toutes les guerres de l'époque moderne : surtout contre les Habsbourg. Elle n’est réellement en danger qu'en 1710 quand les Britanniques, au cours de la guerre de succession d'Espagne (1701-1714), débarquent à Sète et poussent jusqu'à quelques kilomètres de Béziers avant d'être repoussés par le duc de Roquelaure. Béziers est par ailleurs au cœur de la révolte de Montmorency en 1632 : c'est là que se retrouvent Gaston d'Orléans et le gouverneur de la province au début de la rébellion, c'est là aussi que le roi, par l'édit de Béziers, en octobre 1632, supprime les privilèges de la province, rétablis en 1649.

    Au cours du XVIIIe siècle, Béziers prospère, notamment grâce à la culture de la vigne qui lui permet d'être un important centre de négoce d'alcool. Au moment de la Révolution, la ville ne prend pas part au mouvement des fédéralistes.

    En 1851, Béziers est une des seules villes à se révolter contre le coup d'état du prince-président Napoléon Bonaparte.

    À la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, Béziers connaît son âge d'or, compromis par la crise de mévente du vin qui survient au début du XXe siècle. De nombreux châteaux sont construits par les vignerons dans les environs, témoins d'une grande prospérité révolue.

    Le 5 juillet 1944, la ville est bombardée puis libéré par la 1ère Compagnie Division Française Libre.

    Après la 2ème Guerre mondiale sonne l'heure du déclin pour Béziers. D'abord la chute des prix du vin, puis la crise des industries classiques.

    Pour autant, Béziers a bénéficié depuis les années 1960 de l'essor touristique.



  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Mars à 09:30

    Hello there! Thanks a lot for sharing this post! I really like the way how you described this situation! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :